Gérer précisément les césures sur InDesign

Cet article présente les outils permettant de gérer précisément la césure d’un mot sur InDesign pour éviter qu’il ne soit coupé automatiquement ou au contraire pour choisir précisément où il pourra être coupé.

Lorsqu’un mot ne rentre pas sur une ligne, il peut être coupé en deux par un tiret et se terminer sur la ligne suivante. C’est ce qui s’appelle une césure. Les options de césure se paramètrent habituellement dans la fenêtre Options de style de paragraphe sous l’onglet Césure.

Fenêtre Options de style de paragraphe sur Indesign CS6
Fenêtre Options de style de paragraphe

Malgré vos réglages, InDesign va parfois couper un mot au mauvais endroit ou tout simplement couper un mot qui ne doit pas l’être. Pour éviter ces désagréments, vous pouvez utiliser les tirets conditionnels. Ces tirets conditionnels permettent de prévoir la césure des mots. Ils ne seront visibles et ne s’appliqueront que si le mot le contenant nécessite une césure.

Choisir où couper un mot

Vous pouvez insérer un tiret conditionnel pour préciser où InDesign doit couper un mot en plaçant votre curseur à l’emplacement désiré et en insérant le tiret conditionnel que vous trouverez dans le Menu Texte / Insérer un caractère spécial / Césures et tirets / Tiret conditionnel.

Pour pouvoir visualiser les tirets conditionnels, vous devez afficher les caractères masqués : Menu Texte / Afficher les caractères masqués.

Comme vous pouvez le voir sur l’image ci-dessous, le mot planisphère n’est pas coupé, mais le tiret conditionnel a été prévu entre « plani » et « sphère ». Si le mot doit être coupé par la suite, nous maîtrisons donc parfaitement à quel endroit ce sera fait.

Césure définie sur le mot planisphère

Les tirets conditionnels ne sont évidemment visibles QUE si le mot est coupé.

Empêcher la césure d’un mot

Si vous souhaitez empêcher un mot d’être coupé comme un nom propre par exemple, vous pouvez également utiliser les tirets conditionnels. Dans ce cas là, il suffit de placer le tiret conditionnel juste avant le mot dont vous souhaitez empêcher la césure.

Césure bloquée sur le nom Beethoven

Dans ce cas, les tirets conditionnels ne seront donc jamais visibles, puisque le mot ne sera jamais coupé.

Quelques règles de césure

Le trait d’union, utilisé comme caractère de césure, s’affichera toujours en fin de ligne. Les césures doivent tenir compte des syllabes qui composent le mot. Un mot ne peut donc pas être coupé n’importe où, il existe un certain nombre de règles dont voici les principales :

On ne laisse pas une lettre seule.

Incorrect : a-viation
Correct : avi-ation

On ne coupe pas les mots monosyllabiques ou les mots de moins de quatre lettres.

Incorrect : da-im, da-ns, cau-se

On ne coupe pas entre deux voyelles.

Incorrect : cré-ancier, mou-ise

On ne coupe pas avant ou après x ou y si ces lettres sont placées entre deux voyelles.

Incorrect : moy-enne, soixante

On ne coupe jamais autour d’une apostrophe.

On ne coupe pas les abréviations, sigles, acronymes et formules chimiques.

On ne coupe jamais les noms propres.

On ne coupe pas si le morceau obtenu est un autre mot.

Incorrect : catégorique-ment (catégorique et ment sont deux mots)
Correct : caté-goriquement, catégo-riquement

On ne coupe pas des mots sur plus de trois lignes consécutives.

Les règles énoncées ci-dessus concernent uniquement les césures de mots. Les règles, interdisant la séparation de mots, ne sont donc pas évoquées. Par exemple, Mme Machin ou Louis XVI nécessitent une espace insécable puisque les mots ne doivent pas être dissociés.

Cela peut vous intéresser :