Les tabulations sur un traitement de texte

Cet article propose de vous expliquer comment utiliser correctement les tabulations sur un logiciel de traitement de texte.

À voir également : Vidéo sur les tabulations

Présentation

Les tabulations permettent de faire une mise en forme avancée sur un logiciel de traitement de texte comme Libre Office Texte ou Microsoft Word.

Ce sont des espaces à dimensions variables permettant de mettre du texte sous forme de colonnes dont les alignements sont gérés par des taquets de tabulations.
Les tabulations sont insérées dans le texte grâce à la touche Tabulation du clavier, puis sont dimensionnées en disposant des taquets de tabulation sur la règle. Les logiciels de traitement ajoutent automatiquement des tabulations pour la gestion de nombreux éléments mis en forme automatiquement comme les listes à puce, les tables des matières, les pieds de page, …

La touche tabulation se trouve à gauche de la touche A (sur un clavier AZERTY). Son icône est une flèche pointant vers un trait vertical…

Si vous essayez d’insérer une tabulation en début de paragraphe, les logiciels de traitement de texte vont interpréter la manipulation comme l’ajout d’un alinéa sous la forme d’un retrait de première ligne.

Afficher les marques de mise en forme

Pour pouvoir visualiser les tabulations insérées dans un document de traitement de texte, il est essentiel d’afficher les caractères non-imprimables, ce que vous devez faire de toute façon lorsque vous travaillez sur la mise en forme. Sans une visibilité complète de ces caractères, il devient beaucoup plus compliqué de comprendre le mécanisme des tabulations.

Pour afficher ses caractères spéciaux, il suffit de cliquer sur le bouton représenter par le symbole suivant :

 

Les éléments de mise en forme habituellement invisibles sont représentés par les caractères spéciaux suivants :

  • : les marques de paragraphe,
  • : les tabulations,
  • . : les espaces,
  • : les sauts de ligne.

Attention !
Il arrive couramment que la largeur de la tabulation soit tellement étroite qu’il n’est plus possible de distinguer la flèche la représentant !

Principe de fonctionnement

Chaque colonne doit être séparée par une tabulation insérée avec la touche correspondante sur le clavier.
Nous avons ci-dessous deux colonnes de texte séparées par une tabulation.

Lorsque l’on sélectionne une tabulation, on se rend mieux compte de ses dimensions… La tabulation correspond donc à l’espace bleuté sur la capture suivante.

Une fois que les tabulations sont disposées entre les colonnes, il suffit de positionner les taquets sur la règle en choisissant comment sera alignée la colonne par rapport au taquet. Dans notre exemple, si nous déposons un taquet aligné à gauche à 12 cm, alors la tabulation va se redimensionner afin de positionner le texte « Colonne 2 » aligné à gauche à 12 cm.

Attention !
Pour chaque tabulation insérée dans le paragraphe, nous allons devoir définir un taquet de tabulation. Il doit donc y avoir autant de tabulation dans le paragraphe que de taquet sur la règle.

Les taquets de tabulation

Comme indiqué dans la définition, les taquets de tabulation vont permettre de dimensionner les tabulations. Ils font permettre également de définir le type d’alignement de la colonne créée par les tabulations. Le choix du taquet est très important puisqu’il va déterminer l’aspect et le comportement du contenu du paragraphe.

Ajouter un taquet de tabulation

Les taquets de tabulation se placent directement sur la règle horizontale. Pour insérer un taquet, il faut commencer par sélectionner le taquet désiré en utilisant le bouton à gauche de la règle. En cliquant plusieurs fois, il est possible de faire défiler les différents taquets disponibles.

Choix du taquet sur LibreOffice

Choix du taquet sur Word

Lorsque le taquet est sélectionné, il suffit de cliquer à l’emplacement désiré sur la règle pour y déposer un taquet correspondant. Dans l’illustration ci-dessous, deux taquets ont été positionnés sur la règle un à 5,5 cm et et le second à 10,5 cm.

Pour que le bouton soit accessible, il faut que la règle soit visible :
– LibreOffice : Menu Affichage / Règles / Règles
– Word : Onglet Affichage, cocher la case Règle

Les différents taquets

Le choix de type taquet de tabulation est déterminant, car il va définir de quelle manière la colonne va s’aligner par rapport à ce repère.

Taquet (LibreOffice / Office)Type d’alignementExemple

 Alignement à gauche

 Alignement à droite

 Alignement centré

 Alignement sur la virgule pour les nombres

Supprimer un taquet de tabulation

Pour supprimer un taquet, il suffit de le faire glisser en dehors de la règle ou d’utiliser la fenêtre Tabulation (Cf La fenêtre tabulations).

Exemples d’utilisation des tabulations

Exemple 1

Dans cet exemple, deux textes sont alignés à chaque extrémité de la ligne.

Il y a une tabulation entre les deux textes. Cette tabulation est réglée via un taquet alignement à droite au niveau de la marge droite disposé à 17cm sur la règle.

Exemple 2

Dans cet exemple, deux textes sont alignés à chaque extrémités de la ligne et un troisième est centré.

Il y a une tabulation entre chacun des textes, donc deux tabulations. La première tabulation est réglée via un taquet centré positionné au milieu de la règle à 8,5 cm. La seconde tabulation est réglée via un second taquet aligné à droite à 17 cm.

La fenêtre Tabulation

Cette fenêtre permet de gérer de manière beaucoup plus fine la position des taquets sur la règle. Elle permet également d’ajouter des caractères de remplissage dans l’espace occupé par la tabulation.

  • Afficher la fenêtre sur LibreOffice : Menu Format / Paragraphe / Onglet Tabulations
  • Afficher la fenêtre sur Word : Paramètres du paragraphe / Bouton Tabulations.

Quel que soit le logiciel, le principe est le même, vous devez saisir la valeur dans le champ texte, définir vos options d’alignements et de caractères de remplissage (ou points de suite) et finir par ajouter le taquet.

Cette méthode est précise mais reste moins visuelle que de placer les taquets directement sur la règle.

Exemples avec des caractères de remplissage

Exemple 1 : Table des matières

Dans cet exemple, la tabulation insérée entre le titre du chapitre et le numéro de page est rempli par des points.

Exemple 2 : Feuille d’émargement

Pour ce dernier exemple, il faut positionner les trois colonnes Nom, Prénom et signature via deux tabulations et deux taquets (à 5 cm et 10 cm). Pour avoir le trait pour la signature, il faut ajouter une troisième tabulation avec des caractères de remplissage et un taquet pour aligner une quatrième colonne vide à 17 cm.

Sauf mention contraire*, l'article Les tabulations sur un traitement de texte et son contenu par Julien Crego sont mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons

Licence Creative Commons

Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International

Cette licence vous permet de remixer, arranger, et adapter cette œuvre à des fins non commerciales tant que vous créditez la source en citant le nom des auteurs et que les nouvelles œuvres sont diffusées selon les mêmes conditions.

* Cette notice est intégrée automatiquement à la fin de chaque article de ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.